Lectures/New Adult/Romance

AFTER – Saison 1 – Anna Todd

after

Tessa Young est une étudiante de 18 ans vivant simplement, ayant d’excellentes notes, et un doux petit ami. Elle planifie toujours les choses à l’avance, jusqu’à ce qu’elle rencontre un mauvais garçon nommé Hardin, avec trop de tatouages et de piercings, qui bouscule ses plans.

Je suis assez mitigée aujourd’hui pour rédiger la chronique de ce roman. Lorsque je suis arrivée au chapitre 97, le dernier, j’avais déjà réfléchi à ce que j’allais écrire au sujet de cette œuvre. C’est-à-dire que j’avais déjà plus ou moins construit mon avis sur l’écriture, l’histoire, les personnages, etc. Et puis BOOM ! Révélation de dernière minute qui détruit tout mes plans ! Je vous explique :

L’intrigue du roman fait penser à Beautiful Bastard de Christina Lauren ou Beautiful Disaster de Jamie McGuire. Beautiful Disaster pour le côté étudiants/université, première fois, bad boy bagarreur et soucis familiaux. Mais aussi Beautiful Bastard car la relation de Hardin et Tessa du départ rappelle le couple Bennett-Chloé dans le côté passionné mais sans amour. On notera même une référence à Cinquantes nuances de Grey lorsque Tess pense aux multiples facettes de la personnalité de Hardin.
Oui, il y a beaucoup de similitudes et très peu d’innovation de la part d’Anna Todd (ou imaginator1D). Alors pourquoi cette lecture ? Très sincèrement, le seul point différent des habitudes du genre c’est le dernier chapitre. Le reste c’est du « vu, revu et re-revu ». J’ai trouvé le début du roman intéressant parce que j’apprécie les romances et j’aime particulièrement le début des relations, lorsque les personnages flirtent et se cherchent. Mais si je devais recommander une romance à quelqu’un, je ne recommanderai pas celle-ci.
C’est long, terriblement long et répétitif ! C’est du « Je t’aime » et puis « Je te déteste » toutes les cinq minutes. Le nombre de fois où Hardin et Tessa se disputent est tout simplement incroyable. Cela mériterait d’être compté d’ailleurs… Une vingtaine de fois, facilement !
De plus, ce dernier chapitre n’a été rajouté que pour vous inciter fortement à lire la suite. Évidemment, avec une telle fin même sans avoir apprécié l’histoire vous mourrez d’envie de lire le second tome. En réalité, ce chapitre a été greffé au premier volume alors qu’il appartient normalement au second volet de la série d’après Wattpad. Cet arrangement a donc été instauré par les éditions lors de la publication papier.
Autre point : 17€ le roman qui a été initialement publié gratuitement sur Wattpad ? Je veux bien croire qu’éditer un livre a un coût mais je trouve exagéré de payer si cher alors que la version originale est gratuite : ici.

Dans le roman, Tessa n’est pas un personnage très réactif. Elle se laisse menée. Même si elle s’oppose à sa mère et à Hardin régulièrement, elle ne se doute absolument pas de ce qu’il se trame. Elle ne se pose pas les bonnes questions. Ceci est à la fois positif et négatif. Pendant l’intégralité du roman je n’ai eu moi même aucune idée de ce que Hardin cachait j’ai donc été aussi surprise que Tessa lorsqu’elle découvre la vérité. C’est le point positif. Le point négatif est que l’on ne se rend compte qu’au dernier chapitre de la supercherie et il est dommage que l’on ne puisse pas essayer de deviner le secret de Hardin au cours du roman. L’écriture est faite de telle façon que Theresa ne pense pas du tout au secret de Hardin et, par ricochet, nous non plus. Faire en sorte qu’on se pose des questions aurait alimenté l’intrigue et m’aurait happée dans l’histoire. Parce que finalement, on sait que Hardin cache quelque chose mais, comme Tessa, on n’y prête pas du tout attention et on n’a pas l’envie de percer le secret du mystérieux bad boy. C’est pour cela qu’au chapitre 96, j’aurai pu refermer mon livre aucunement frustrée de ne pas connaître la fin.

Mais alors qu’est-ce qui m’a fait tenir jusqu’à la fin ? Et bien, malgré tout, le style de l’auteur est agréable à lire. La lecture est addictive et très fluide. Les pages se tournent toutes seules et j’attendais une fin type « Happy End » clichée des romances. Pour le coup, j’ai été surprise !
En résumé, cela aurait pu être un bon roman parce qu’il commence bien et que la fin est explosive mais le développement est long et ennuyant. J’ai donc été déçue mais agréablement surprise en même temps. Ce qui est très étrange !

C’est tout pour aujourd’hui, j’espère que ma chronique vous aura plu. Partagez votre avis dans les commentaires !

A très vite pour une nouvelle lecture !

Publicités

Une réflexion sur “AFTER – Saison 1 – Anna Todd

  1. Pingback: Bilan – 2015 | Douce Passion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s