Lectures/New Adult/Romance

La saga Beautiful de Christina Lauren

Venant tout juste de terminer le 4e tome de la saga, je vous présente cette série des plus torrides !
La série comporte 4 tomes principaux et 4 tomes secondaires :

PhotoGrid_1428775758691

PhotoGrid_1428776368938

Sachant qu’ils sont à lire dans cet ordre :

PhotoGrid_1428775894986

Mais qu’en lisant seulement les tomes principaux vous ne serez pas du tout perdu. C’est ce que j’ai fait ! Bien sûr certains passages évoquent des évènements s’étant déroulés dans les tomes secondaires, comme le mariage de Bennett et Chloé ou la grossesse de Sara, mais cela ne provoquera pas d’incompréhensions chez vous. Vous apprendrez seulement des détails supplémentaires sur la vie de chaque couple.
Autant j’adore la série Beautiful Bastard autant je n’aime pas du tout les hors-série. J’ai dû m’y reprendre à deux fois pour lire Beautiful Bitch qui est d’un ennui total et j’ai seulement lu quelques pages de Beautiful Sex Bomb avant de laisser tomber pour lire autre chose ! Il ne se passe rien, c’est vide et sans intérêt, ou seulement un intérêt marketing. Parce que l’idée de faire une série de tomes compagnons : j’adore, rajouter des tomes qui nous en apprennent plus sur les différents couples : j’adhère totalement. Mais alors là ! C’est un flop total selon moi.
Par contre, les tomes principaux sont vraiment sympas donc je vous en parle tout de suite !

Beautiful Bastard :

Beautiful BastardDans ce tome nous faisons la connaissance de l’incroyable Bennett Ryan et de la très brillante Chloé Mills. Celle-ci est stagiaire chez Ryan Media Group et a pour patron ce cher M. Ryan. Ils se détestent depuis leur première rencontre jusqu’au jour où Bennett, contre sa volonté, laisse libre court à l’attirance qu’il a pour elle depuis le début. C’est alors que commence entre Chloé et Bennett une passion dévorante qu’ils ne maîtrisent plus !

J’ai beaucoup apprécié ce roman. Je l’ai d’ailleurs lu plusieurs fois ! La relation amour-haine entre Chloé et Bennett est des plus addictives. Le jeu de pouvoir qui s’installe entre les personnages est très intéressant. Le désir de possession et la jalousie du couple sont captivants. Ce premier tome marque le début d’une bonne saga. Les personnages, autant Chloé que Bennett, sont réalistes et ont une certaine profondeur d’esprit. Les dialogues sont drôles et sensés. Pas de réplique à l’eau de rose totalement sans intérêt. Ici nous avons des répliques crues et des réparties implacables totalement addictives et drôles.

On peut tout de suite remarquer le schéma « classique » de la romance : rencontre, drague, séparation et retrouvailles. Un « tout est bien qui finit bien » que l’on retrouvera dans chaque tome de la saga.

Il faut noter le personnage secondaire Sara, une des amies et collègue de Chloé, qui deviendra notre héroïne au prochain volume.

Beautiful Stranger :

Beautiful StrangerSara et Max, un collègue et ami de Bennett, vont nous en faire voir de toutes les couleurs dans ce nouveau tome. Sara sort tout juste d’une longue relation dans laquelle elle n’était pas heureuse. Elle décide donc de rejoindre Chloé, sa meilleure amie, à New York dans les nouveaux bureaux de Ryan Media. Pour lui changer les idées, Chloé et Julia, une amie commune, emmènent Sara en boite de nuit. C’est là que celle-ci va faire la rencontre de Max, beau gosse à l’accent so british.

J’ai beaucoup aimé la scène de la boite de nuit, les rencontres sont souvent ce que je préfère dans les romances. De nouveau dans ce tome, la passion arrive très vite, dès le premier chapitre ! Sara n’a jamais osé expérimenter l’aventure sans lendemain mais, ça, c’était avant de rencontrer ce bel anglais au bar de la boite New-yorkaise, le soir de son arrivée. Elle ne s’attendait pas à ce que ce bel inconnu travaille chez Ryan média et qu’il veuille absolument la revoir. Une rencontre d’un soir qui devait se limiter à une nuit folie va se voir rajouter quelques péripéties supplémentaires… Et quelles péripéties !

J’ai bien aimé les personnages de ce tome. Max est l’homme parfait. Le jeu sexy commun au couple est assez original et excitant. C’est un très bon second volume !

« -Il fait exprès de t’ignorer, hein ?
Je regarde par-dessus mon épaule (et plus haut encore) l’homme collé contre moi, au bar. Il a la taille d’un séquoia, ou presque ! Il désigne le barman d’un signe de tête pour être sûr de se faire comprendre.
– Il ne faut jamais crier sur un barman, princesse. Surtout s’il sait ce que tu vas prendre : Pete déteste faire des cocktails de fille.
Bien sûr. C’est bien ma chance de rencontrer un mec sublime alors que je viens de jurer que tout ça, c’est fini pour moi. Un type avec un accent so britsh. Le destin se fout de ma gueule. »

On notera cette fois l’ami de Max, Will, qui sera notre personnage principal dans le tome suivant.

Beautiful Player :

Beautiful PlayerC’est donc Will, un collègue de Max, qui est mis en avant ainsi que la petite sœur de son ami d’enfance, Hanna. Ils ne se sont pas vus depuis des années mais vivent désormais tous les deux à New York. Sur les conseils avisés de son frère, Hanna décide de profiter de la vie et de sortir de son quotidien pour faire des rencontres. Elle demande alors de l’aide à Will qui connaît bien la ville et a une vie sociale plus étendue que la sienne. Lorsqu’ils se retrouvent à Central Park pour jogger ensemble, Will ne s’attendait pas à tomber sur une charmante jeune femme pleine de vie qui pourrait bien bouleverser sa vie.

Très certainement mon préféré de la saga. Peut-être parce que je me retrouve plus facilement dans le personnage de Hanna. Jeune, fraîchement diplômée, biologiste. Mais aussi grâce à la relation qu’entretient Hanna avec Will. Ils avancent étapes par étapes, sans précipitation et apprennent à se connaître moralement avant de se découvrir physiquement. Ce que l’on ne retrouvait pas dans les 2 tomes précédents. J’ai beaucoup aimé les petites attentions de Will à l’égard d’Hanna comme je n’ai pas aimé son sentiment de devoir garder Kitty et Alexis sous le coude, au cas où. Il ne les voyait plus de toute façon alors autant les informer que c’est terminé, non ? La franchise très crue d’Hanna fait partie intégrante de son charme. Son désir de découverte, sa curiosité sont adorables et elle est très marrante.

Ils se font beaucoup mariner tous les deux en essayant d’aller voir ailleurs alors que tout le monde, sauf eux, sait déjà qu’ils sont faits l’un pour l’autre.

Beautiful Secret :

Beautiful SecretTout fraîchement sorti le 18 mars 2015, ce dernier tome, non prévu initialement, est celui que j’aime le moins. J’ai pourtant adoré certaines scènes, la toute dernière par exemple, lorsque Ruby attend Niall devant chez lui, ou le réalisme d’une conversation entre Ruby et son ancienne coloc’ et meilleure amie, London. Bien que Niall soit un crétin par moment, il a un côté romantique adorable.

Ruby travaille en tant que stagiaire dans l’entreprise d’Anthony et Niall, Richardson-Corbett, depuis plusieurs mois. A son arrivée, elle est tout de suite tombée sous le charme de ce cher Niall Stella et espère chaque jour pouvoir ne serait-ce que de l’apercevoir ! Un voyage d’affaire doit envoyer Anthony et Niall à New-York mais il se trouve qu’Anthony ne pourra malheureusement pas accompagner Niall. Devinez qui le remplace ? Ha ha, Ruby bien sûr ! On ne va pas se mentir, le scénario est très prévisible au départ. Et puis on découvre un homme qui n’a rien à voir avec les précédents. Niall est bien plus réservé, il n’ose pas entreprendre les choses avec Ruby, il n’est pas sûr de lui et ne s’admet même pas qu’elle lui plaît. Heureusement Ruby est plus aventureuse et va l’aider à s’ouvrir et s’explorer. Par contre, l’attachement de Niall pour Portia m’a beaucoup énervée ! En même temps, tout ne pouvait pas être tout rose.

Niall et Ruby sont des personnages que l’on n’avait pas croisés dans les premiers tomes mais nous allons tout de même retrouver Will, Max, Bennett, Chloé et George, l’assistant de Sara, à New-York, puisque Niall n’est autre que le petit frère de Max Stella (Beautiful Stranger). Les petits clins d’œil aux tomes précédents sont assez amusants. « – On s’est presque embrassés aujourd’hui au bureau. (Pour une  raison que je ne comprends pas, toutes les têtes se tournent vers Bennett.) »

Et un petit extrait, pour le plaisir :

« C’est le moment idéal. Prenant mon courage à deux mains, je me lève, fais le tour de son bureau et ose entreprendre ce dont je rêve depuis six mois : effleurer sa cravate. Je prends mon temps, en profite pour rectifier le nœud et lisser la soie de la cravate sur sa poitrine.
Il inspire profondément. J’attends. Ai-je franchi une limite ? Gâché tous les petits progrès que nous avons accumulés ces dernières heures ? Le silence s’étire entre nous, s’alourdissant à chaque tic-tac de l’horloge.
Je murmure :
– Merci pour le déjeuner.
– Je t’en prie.
Finalement, il me prend les mains et les remonte le long de son corps. Je sens les muscles de son torse, ses abdominaux, ses pectoraux en acier, sous sa chemise.
A mon tour de retenir mon souffle. »

Je vous laisse donc sur cet extrait prometteur. Et vous recommande chaudement la lecture de cette saga !
A très bientôt !

Publicités

7 réflexions sur “La saga Beautiful de Christina Lauren

  1. J’ai adoré Beautiful Stranger mais moins Beautiful Player. J’ai adoré Max, l’accent British sûrement ! J’ai moins aimé Will, l’esprit jogging et comme toi, le fait qu’il doive garder ses exs sous le coude, « au cas où »… Je n’ai pas encore lu les versions féminines de ces romans mais ta remarque m’a un peu découragée ! Lol En tout cas, cette série reste bien meilleure pour moi que les 50 Shades car beaucoup plus réaliste. 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Tu as donc préféré l’innocent Max à Will le collectionneur ! Je peux comprendre.
      Je suis d’accord avec toi, Beautiful est bien plus réaliste que Cinquante Nuances ! C’est un genre différent. Je préfère les histoires d’amour de Beautiful mais l’intrigue autour du personnage de Christian Grey est quand même plus construite et plus mystérieuse !

      J'aime

      • Oui, j’ai lu les 3 tomes. Je les ai lus avant de créer le blog c’est pour cela qu’ils n’y apparaissent pas. Dans cette saga, le premier tome est vraiment centré sur la naissance de l’histoire d’amour entre Christian et Anastasia mais les tomes suivants vont creuser dans le passé de Christian et vont révéler petit à petit le mystère qui entoure ce sombre personnage.

        J'aime

  2. Pingback: Bilan – 2015 | Douce Passion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s