Lectures/New Adult/Romance

Beachwood Bay, tome 1 : Unbroken de Melody Grace

Nouvelle chronique livresque ! Il s’agit d’Unbroken, le premier tome de la saga Beachwood Bay de Melody Grace.

unbroken PAL

Juliet est tombée folle amoureuse d’Emerson l’été de ses 18 ans dans la maison appartenant à ses parents en bord de mer. Après une relation passionnelle, le beau ténébreux la laisse tomber subitement. Quatre ans plus tard, Juliet a poursuivi ses études, surmonté tant bien que mal cet abandon et construit une relation équilibrée avec un garçon très bien, gentil et attentionné. Ses relations avec sa famille ne sont pas au beau fixe depuis qu’elle a perdu sa mère, autre cicatrice encore ouverte, mais elle refuse d’y penser et s’est forgé une carapace protectrice en se murant dans l’oubli et en avalant cachet sur cachet. Quand son père veut vendre la maison de la plage, Juliet y retourne trier ses affaires et, comme elle le craignait, croise Emerson qui habite toujours là. Un simple regard et toute la passion ressurgit subitement. Sincère ou manipulateur, Emerson va tout faire pour récupérer la jeune fille, aux prises avec un dilemme déchirant : choisir entre les deux garçons…

Il y a beaucoup de passages assez longs qui ralentissent le rythme de l’histoire mais les émotions présentes sont très fortes. Je pense notamment à la scène où Juliet est devant la porte de la chambre de sa mère et qu’elle repense à elle. Tous les personnages ont un passé très lourd et malgré tout ils s’infligent encore des souffrances.

Emerson est un homme qui a dû très vite affronter la vie. Sa mère étant tout le temps absente, il n’a eu d’autre choix que de s’occuper de son frère et sa sœur et de trouver un travail afin de subvenir à leurs besoins. Emerson a donc développé un caractère fort, qui lui était nécessaire, cela explique le ton tranchant de son discours vis-à-vis de Juliet. Mais il s’avère que Juliet a besoin qu’on la secoue un peu.

Juliet est coincée dans un quotidien qui ne lui plaît pas. Elle est en couple avec Daniel depuis longtemps maintenant mais son passé l’empêche encore de vivre sereinement. Juliet idéalise trop certaines personnes comme sa mère, qui lui a caché des choses, ou Daniel avec qui elle ne peut pas être elle-même car elle a peur de son jugement. Par contre, elle est intraitable vis-à-vis de son père et de sa sœur parce qu’ils désirent des choses futiles selon elle.

Daniel est beaucoup trop envahissant à mon goût. Il s’est donné pour objectif de renouer les liens entre Juliet et sa famille. Seulement Juliet ne veut rien avoir à faire avec eux. Et même si elle ne lui a pas expliqué pourquoi elle ne les appréciait pas, je pense que ce n’est pas à lui d’imposer une réconciliation, même si ça part d’une bonne intention. Surtout qu’avec la famille de Juliet il faut s’accrocher ! Et jusqu’au bout parce qu’elle lui en fait voir de toutes les couleurs. Heureusement, quelqu’un est de son côté…
Je n’ai pas trop aimé le personnage de Daniel mais il faut tout de même reconnaître qu’il a bien su gérer la situation vers la fin du roman, il est resté cool et ça c’est plutôt classe.

Je ne parle pas beaucoup de la mère de Juliet parce qu’on en apprend de plus en plus sur elle au fur et à mesure du roman et je n’ai pas envie de vous gâcher la surprise. Sachez simplement que Juliet idéalise un peu trop sa mère qui a pourtant son lot de défauts et de secrets. Par exemple, on apprend assez vite que sa mère lui a demandé d’arrêter la photographie pour qu’elle se consacre à construire un avenir plus sûr, mais la photographie c’était sa passion. Je pense aussi à la raison de son suicide qui m’a choquée par son grand égoïsme. Mais je vous laisse découvrir ce personnage à travers les lignes de Melody Grace qui sont très fluides et agréables à lire.

Au niveau de l’intrigue, j’ai réussi à deviner certaines choses mais pas d’autres donc elle est plutôt bien amenée. J’ai également bien aimé la scène d’amour passionnée sur le voilier (ça fait rêver) !

En conclusion c’est une plutôt bonne lecture même si je ne pense pas lire les autres tomes compagnons, du moins pas tout de suite. Je vous les présente quand même :

couv18561216
Untouched
Il existe un roman qui raconte la rencontre d’Emerson et Juliet durant l’été de ses 18 ans. A ma connaissance, il n’est pas traduit en français.

couv29400042
Untamed hearts
Il existe également un roman racontant l’histoire entre Brit et Hunter, dont on entend vaguement parler dans Unbroken.

 

couv57800897
Unafraid (sorti en France)
La suite normale à la série raconte une histoire d’amour entre Hunter ( ?!) et la sœur d’Emerson. On entrevoit les problèmes de cœur de cette dernière à la fin du premier tome, Unbroken.

couv22393912
Unwrapped
Ce hors-série évoque un mariage entre une certaine Lacey James et un certain Daniel Sullivan…

 

couv21496320
Unchained (sorti en France)
Dernier tome sorti à ce jour, qui amène sur le devant de la scène la sœur de Juliet, Carina McKenzie, qui aurait des soucis avec son mari…

 

Voilà pour aujourd’hui, j’espère que l’article vous aura plu, dites-moi ce que vous en avez pensé dans les commentaire. Dites-moi également si vous avez déjà lu ce roman où un autre tome de cette série et ce que vous en avez pensé.

On se retrouve dimanche pour un prochain article qui parlera sûrement de cinéma !

Publicités

Une réflexion sur “Beachwood Bay, tome 1 : Unbroken de Melody Grace

  1. Pingback: Bilan – 2015 | Douce Passion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s