Lectures

#EnjoyMarie de Marie Lopez

EnjoyMarie - Marie Lopez

Comme il est récemment sorti au format poche chez Pocket, je me suis décidée à acheter et lire le livre écrit par la célèbre Enjoy Phoenix. C’est une youtubeuse que j’apprécie, j’aime regarder ses vidéos à mes heures perdues donc j’étais curieuse de lire ce qu’elle pouvait bien raconter dans son bouquin. Je vais parler ici de Marie Lopez, en sa qualité d’auteur et non en celle de youtubeuse. Je préfère préciser car mon avis est très mitigé.

#EnjoyMarie, qu’est-ce que c’est ? C’est des remarques sur la vie d’adolescente que l’auteur a vécue. C’est un peu comme un essai mais en beaucoup plus léger et superficiel. Peut-être adapté à un public plus jeune mais du coup peu intéressant pour moi.

Marie Lopez écrit : « Du sommeil en retard, un soleil qui refuse obstinément de poindre. Il fait sombre dans ma chambre à moins que mes yeux ne soient pas encore totalement ouverts. 7h17 clignote, le réveil fait son travail, l’alarme aussi. J’ai envie de rester plus longtemps au lit. J’y suis bien. Hier, il était tard lorsque le chapitre précédent a trouvé sa fin. »

Je comprends à travers ces quelques lignes que c’est bien Marie qui l’a écrit et pas un écrivain en son nom. Ces mots ce sont les siens et c’est un bon point. Malheureusement, je n’accroche pas. Je trouve ce type de paragraphe qui revient systématiquement en début de chapitres (20 fois, donc) redondant et inintéressant.

Marie aborde beaucoup de sujets diverses et variés mais sans jamais aller au fond des choses. Une bonne partie du chapitre est consacré à du remplissage comme j’ai cité plus haut. Et le reste pointe du doigt un sujet intéressant mais entièrement survolé. Cela manque clairement de matière.

Il y a un chapitre, auquel j’avais déjà réfléchis avant de lire ce livre, que j’ai trouvé intéressant  c’est celui sur la popularité au lycée. Il existe, selon elle et je suis d’accord, trois groupes de personnes à l’école : « Le groupe des filles et des garçons supra-populaires », « le groupe des mal sapés et des moins avantagés » et « le groupe du milieu ». Mais ce que Marie Lopez n’aborde pas et que moi je trouvais intéressant c’est : Est-ce qu’on ne ferait pas tous partie de ce « groupe du milieu » ? Est-ce que les gens que l’on considère « mal sapés et moins avantagés » se savent faire partie de cette catégorie ? Ou est-ce qu’ils ont eux aussi des gens qu’ils considèrent « mal sapés et moins avantagés » ? De même, est-ce que les « supra-populaires » se savent réellement populaires ?

Il ne faut pas croire que tout cela se limite aux adolescents et à l’école. Ces groupes, ces histoires, le harcèlement cela existe aussi dans le monde du travail. Peu importe l’âge, l’école c’est comme une société d’adultes mais composé uniquement de personnes mineures. Cela non plus, Marie n’en parle pas. Elle a pourtant l’âge de s’en être rendu compte. Ou peut-être pas…

Pour le chapitre sur le harcèlement, chapitre phare je pense, c’est bien d’en parler mais je trouve que l’auteur ne va pas assez loin. Je pense que pour avoir un impact sur les lecteurs il faudrait lancer des pistes de réflexions. Or dans ce chapitre, Marie Lopez ne fait qu’expliquer et définir ce qu’est le harcèlement et elle ne s’interroge pas sur le pourquoi du comment. J’aurais aimé qu’elle se questionne sur pourquoi quelqu’un va harceler quelqu’un d’autre. Qu’est-ce qui a bien pu se passer dans sa vie pour qu’il en arrive à faire mal aux autres ? Finalement elle va à l’essentiel en disant simplement qu’il faut en parler. J’ai trouvé aussi dommage qu’elle raconte cette histoire à la troisième personne du singulier, comme si elle parlait de quelqu’un d’autre et non de son vécu.

Pour finir, je crois que les deux derniers chapitres ajoutés dans cette nouvelle édition, et particulièrement celui sur Danse avec les Stars, ont été les plus intéressants. Peut-être parce que ces derniers sont exempt de remplissage… Le côté envers du décor est plus sympathique et attise la curiosité du lecteur. Dommage pour ceux qui n’ont pu lire que les chapitres précédent dans la première édition.

Je reste tout de même sur ma position. Il y a de l’idée mais je n’ai pas adhéré, ni au style, ni au contenu.

Pour information, il est prévu un nouveau livre de l’auteur, une fiction cette fois, pour novembre 2016. Je ne pense pas le lire. La lecture a été très laborieuse pour ce premier livre, je ne vais donc pas réitérer l’expérience.Signature

Publicités

Une réflexion sur “#EnjoyMarie de Marie Lopez

  1. Pingback: Bilan 2016 |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s